Après une belle semaine d’automne, l’idée du bivouac a émergé. La météo de ce week-end s’annonçait mitigée avec un samedi plutôt beau et un risque de pluie le dimanche. Ainsi, la décision fut prise de monter faire un bivouac au Lac Blanc, un classique pour profiter du panorama sur le massif du Mont-Blanc. Une belle occasion d’essayer de capter les lumières rouges de ces derniers jours sur le granit de Chamonix.

Le télécabine de la Flégère étant fermé à cette époque, nous débutons notre ascension depuis le col des Montets. 900 mètres de dénivelé, rendus difficiles par un sac alourdi du matériel photo et du matériel de bivouac. Après avoir dépassé les lacs des Chesérys, puis croisé quelques bouquetins, nous voilà prêt à planter nos tentes au bord du Lac Blanc.

La météo semble tenir et nous profitons de la soirée pour photographier les lumières de fin de journée. Malheureusement, le vent nous a privé des reflets sur le lac pendant les 5 petites minutes où le massif a viré au rouge.

Nous décidons de mettre le réveil vers 3h00 du matin afin de faire quelques images de la voie lactée. Mais ce projet sera vite avorté par la tempête de neige qui a duré une bonne partie de la nuit. 

A notre réveil, le calme était revenu mais le plafond nuageux encore bien bas. Pourtant, une lumière étrange mais agréable nous incite à ressortir les appareils photos. Nous en profitons pour faire quelques images avant de prendre le petit déjeuner et de plier notre matériel. En moins d’une demie heure, place au ciel bleu !

 

Après une nuit de vent et de neige, ambiance blanche aux abords du Lac Blanc.

Les nuages se dissipent après une nuit de tempête et les premières neiges d'automne.

 

Après quelques derniers clichés, nous entamons notre descente vers la vallée. Nous croisons encore des bouquetins et les conditions sont meilleures qu’à la montée pour les photographier. Ce sera notre dernière série de photos du week-end avant de regagner la voiture.

 

Bouquetin profitant des derniers instants de chaleur avant l'arrivée de l'hiver.

 

Pour l’accès au Lac Blanc, plus d’infos ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *