Après une annulation de dernière minute pour cause de météo désastreuse dans les dolomites, destination le Danemark !

Après avoir atterri à Copenhague, je récupère ma voiture de location. Destination un centre commercial pour faire le plein de quelques denrées mais surtout de gaz pour le réchaud. Enfin, je prend rapidement la direction de l’Ile de Møn. C’est là bas que j’ai prévu de passer ma première nuit à proximité des falaises de craie. Ces falaises sont les plus hautes du Danemark et valent paraît-il le détour.

Møns Klint

Après avoir sillonné la campagne danoise, j’arrive donc sur mon spot juste avant la nuit (le soleil se couche relativement tôt à cette époque, environ 16h30).
Le temps de repérer un peu les environs, de monter la tente et de manger un bout et je vais me glisser tranquillement dans mon duvet pour être frais et dispo tôt le lendemain matin.

Notez qu’au Danemark, à la différence de la Norvège ou de la Suède, le camping sauvage est réglementé. Il faut utiliser les aires gratuites prévues à cet effet.
Elles sont toutes répertoriées sur ce site : http://www.udinaturen.dk

Au lever du jour je prends la direction de la plage, au pied des falaises.
En effet, la végétation est abondante sur le haut, c’est donc d’en bas que j’aurais le meilleur point de vue. L’accès se fait par une série d’escaliers au milieu des couleurs d’automne. Après quelques 486 marches (paraît-il !) j’arrive enfin à la plage. 

Les escaliers d’accès au pied des falaises de Møn


Le soleil se lève assez rapidement et le blanc des falaises rend la lumière difficile à gérer. Malgré tout, j’arrive à faire quelques images avant que la lumière ne devienne trop intense. 

Les falaises de Møn

J’en profite aussi pour prendre un peu de recul et de hauteur avec le drone, afin d’avoir une vue plus globale du site.

Møns Klint depuis le ciel

Après avoir exploré la plage, je remonte jusqu’à la forêt qui borde le sommet des falaises par une nouvelle série d’escaliers. Je fais quelques clichés depuis le haut, entre les arbres aux teintes orangées.

Les escaliers d’accès au pied des falaises de Møn
Vue depuis les hauteur des falaises de Møn

L’heure avance et il est maintenant temps pour moi de reprendre la route.

Campagne danoise et Dyrehaven

J’avais prévu sur cette seconde journée d’explorer un peu les îles du sud (et notamment l’île de Møn) puis de remonter en direction de Copenhague. Ainsi j’en profiterai pour aller voir les lacs Tystrup et Bavese.
Malheureusement les paysages du Danemark, bien qu’agréables se sont révélés relativement monotones et peu intéressants pour la photographie.

J’ai donc revu mes plans et me suis dirigé plus rapidement que prévu vers le parc de Dyrehaven. C’est une ancienne réserve de chasse royale au gros gibier, classée maintenant au patrimoine mondial de l’UNESCO, à 15km au nord de Copenhague.
J’ai pu me régaler en shootant quelques cerfs élaphes sous la lumière dorée du coucher du soleil. Autant vous dire que le spectacle était plutôt appréciable après cette journée bien pauvre en images.

Cerf élaphe au soleil couchant
Cerf élaphe au soleil couchant

Initialement, j’avais prévu de bivouaquer le second soir dans ce secteur. Cependant, ayant pris un peu d’avance sur mon programme et étant surtout resté un peu sur ma faim en terme de paysages, j’ai finalement décidé de miser sur la ville de Copenhague.

Copenhague, ville colorée

Comme expliqué auparavant j’ai donc passé ma seconde nuit à Copenhague. J’y suis arrivé en soirée et j’ai donc rapidement pris la direction de Superkilen. Ce quartier curieux mais surtout très graphique se prête plutôt bien à la photo de nuit.

Le quartier de Superkilen
Le quartier de Superkilen

Dès le lendemain, retour dans les rues de Copenhague avec notamment en ligne de mire le quartier de Nyhavn. Avec ses façades colorés, c’est certainement le quartier le plus photographié et instagrammé de la ville.

Nyhavn et ses façades colorées

Après une longue séance de prises de vue, je continue ma quête et fais un stop dans le parc du château de Rosenborg ( ce n’est généralement pas mon type d’images mais les couleurs d’automne du parc et le style particulier de la bâtisse inspiraient quand même à un rendu sympathique).

Le château de Rosenborg

Puis, comme c’est la plus célèbre de la ville, je ne pouvais pas aller à Copenhague sans faire un coucou à La Petite Sirène. Cette sculpture en bronze est une représentation du personnage du conte éponyme d’Andersen.

La Petite Sirène de Copenhague

Les lumières de la ville

La nuit venait de tomber et  j’avais repéré quelques lieux qui, si ils avaient peu d’intérêt en journée, auraient du potentiel la nuit lorsqu’ils seraient éclairés.
Ainsi, l’Opéra de Copenhague à été le premier à passer sous l’oeil de mon objectif. 

L’opéra de Copenhague la nuit

Ensuite,  c’est une série de bâtiments abritants des bureaux à l’architecture intéressante qui ont révélé toute leur esthétique.

Bureaux au centre de Copenhague

Enfin je ne pouvais pas terminer cette journée sans repasser par Nyhavn. En effet, la nuit les éclairages et les reflets dans le canal nous offrent encore une vision différente de ce quartier.

Le quartier de Nyhavn la nuit

Le froid et la fatigue commençaient à se faire ressentir. Il était donc temps de rentrer, de se revigorer avec une bonne pinte de Tubørg locale et de passer une dernière nuit au Danemark avant de reprendre l’avion.

Ce voyage improvisé (j’ai échangé mes vols et location de voiture pour les dolomites moins de 24h00 avant le départ) me laissera une petit déception au niveau des paysages (surtout quand la destination initiale était les dolomites).
Par contre il semblerait que quelques beaux spots photos se trouvent à la pointe nord du Danemark. Malheureusement je n’avais pas suffisamment de temps pour faire le trajet. Néanmoins, Copenhague me laisse un bon souvenir et il est clair que je n’ai pas exploré toute la ville et qu’il reste beaucoup à faire.

Une bonne raison pour envisager de retourner y passer quelques jours !

A bientôt pour de nouvelles photos.
François.

Toutes mes images sont disponibles à la vente en tirages d’art



Plus d’informations dans vente de photographies ou contactez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *